6, route d'Ifs / 14000 Caen — France / 33 (0) 682 58 46 28 / mir@noos.fr

Use Your Illusion / Romain Lepage // Exposition du 5 au 21 décembre 2013

Installation, dessins, sculptures

Exposition du 5 au 21 décembre 2013
Les mardis, jeudis et samedis de 16h à 19h
ou sur rendez-vous au 06 75 15 48 27

Vernissage jeudi 5 décembre à partir de 18h

carton Romain Lepage

Pour sa première exposition personnelle, Romain Lepage prend le parti de donner à voir des formes préexistantes, provenant de différents répertoires. Ainsi les figures géométriques d’un traité perspectif renaissant côtoient-elles des diapositives de sculptures de la scène minimale américaine ou la réplique, à moindre échelle, des vestiges de la rampe d’un skatepark mythique. Chacune de ces formes trouvées fait l’objet de méthodes d’appropriations distinctes, à commencer par la rencontre qui initie le désir de reconstruction. Le hasard amène parfois ces motifs à Romain Lepage, comme ce fut le cas pour les dessins perspectifs de Vredeman de Vries croisés dans un ouvrage remarquable de l’historien de l’art René Huyghe. D’autres, au contraire, font l’objet d’une recherche obstinée qui prend presque les allures d’une quête. Les photographies du voyage jusqu’au skatepark Rooler Gab, sur les contreforts des Cévennes, en témoignent. La documentation nécessaire réunie, s’ensuit une suite de déplacements qui prolongent la compréhension de la forme. Deux dessins de Paolo Uccello, artiste de la renaissance florentine dont Vasari déplorait qu’il soit fou de perspective, font ainsi l’objet de plusieurs modalités de déploiements dans l’espace. La couronne ou Mazzocchio, figure fétiche de l’artiste italien, quitte la seule surface du papier grâce une imprimante 3D tandis que le vase devient sculpture grâce à la technique plus classique du tour à céramique.

Les différents déploiement des figures trouvées, dans le dessin projectif ou mural, la reproduction photographique ou la sculpture, entrent petit à petit en résonance. Le spectateur est alors amené à envisager la réminiscence des formes grâce à la mise en espace des pièces. Les allitérations plastiques, mises en scène dans le cabinet des diapositives, se dévoilent au fur et à mesure du parcours. Le regard du spectateur glisse et s’enrichit d’une pièce à l’autre. Les figures géométriques en bois, par ailleurs intitulées Voir clairement, se trouvent projetées sur des places publiques, à Hérouville Saint-Clair ou à Caen, faisant écho à l’usage et au détournement de l’espace urbain par les skaters ; avant que le spectateur ne retrouve ces sculptures selon un autre point de vue. Romain Lepage propose finalement de considérer ces formes non pas en les rattachant aux contenus sensibles ou spirituels de l’époque qui les a vu naître mais plutôt en questionnant la portée qu’elles peuvent avoir sur notre vision et par conséquent sur notre esprit. Comme l’écrivait il y a un siècle l’historien de l’art Heinrich Wölfflin :« La signification des arts plastiques ne se réduit pas aux contenus – à la sensibilité et à la beauté – qu’ils peuvent communiquer, mais ils contribuent de façon originale à la possibilité pour l’homme de se repérer dans le monde »

Michèle Martel, novembre 2013

 

Quelques images de l'exposition


photographies © Hugo Renard

 

Lieu // 102ter boulevard Leroy, 14000 Caen
tram A et B, arrêt boulevard Leroy

afficher le plan


Agrandir le plan

Une exposition proposée par la Station Mir en partenariat avec kafé crème // www.kafecreme.com

Avec la participation du FabLab de Caen et de Plein cadre

image Romain Lepage
photographie © Michèle Gottstein

Remerciements : Etienne Fleury, Christophe Bouder, Michèle Martel, Mathilde Jouen, Michèle Gottstein, Xavier Leprettre, Anne Houel, Jean-François Herpin, Patricia et Patrick Simon, Matthieu Debar, Camille Le Josne

Romain Lepage est diplômé de l’ésam Caen/Cherbourg en 2013

 

 

 

Résidences été 2013 / Station Mir // de juillet à septembre 2013

Thibaut Bellière, Angèle Bari, Anto, Caroline Delaville, Benoît Razafindramonta, Sarah Clerval, Thibault Jehanne

 

Atelier Dessin / Station Mir // de juillet à septembre 2013

Romuald Dumas-Jandolo, Renaud Jaillette, Alienor PIquot, Romain Lepage, Romain Verhaeghe

Tête de mort de Romuald Dumas-Jandolo
Romuald Dumas-Jandolo
Tête de mort
dessin, rotring et encre de chine,
65 x 50 cm

 

 

 

Nils Völker // Quelques images de l'exposition


photographies © Nils Voelker

Thirty Three de Nils Völker sur Vimeo.

Thirty Three - making-of de Nils Völker sur Vimeo.

vida.fundaciontelefonica.com/en/projects/vida-15/

 

 

 

Interstice #8 / Rencontre des inclassables // International Intermedia Festival // du 14 au 18 Mai 2013

bandeau festival

logo festival

Pour toute information : le site du festival ou  

 

 

 

Nils Völker // Exposition, dans le cadre de Normandie Impressionniste

Nils Völker
© Nils Völker

Nils Völker est un artiste allemand qui vit et travaille à Berlin. Il est diplômé en communication visuelle de l’Université du Bauhaus de Weimar.
Depuis 2009 il développe des projets permettant de connecter le monde physique et celui des ordinateurs en générant des œuvres poétiques à la croisée de l’art et de la technologie. Ses créations permettent souvent de visualiser des données de façon totalement inhabituelle. Il génère, par exemple, des motifs sonores et visuels avec des ventilateurs commandés par ordinateur qui gonflent et dégonflent de simples sacs plastique qui rappellent les mouvements et la musique du sac et du ressac.

Dates et horaires // Nils Völker / Du 4 Juillet au 1er septembre / Du mercredi au dimanche de 15h à 19h / Entrée libre

Lieu // Chapelle du Vieux St-Sauveur / Place St-Sauveur / 14000 Caen-France

 

Une exposition proposée par la Station Mir
en partenariat avec Normandie Impressionniste
logo Normandie Impressionniste

 

 

 

Arno Fabre // Exposition, dans le cadre de Normandie Impressionniste

De nombreux artistes contemporains explorent l’élément eau comme matériau, matière sonore, surface de résonance ou de projection... Dans le cadre de Normandie Impressionniste la Station Mir propose deux expositions s’articulant autour de ce thème. Des univers artistiques différents qui à la manière des impressionnistes donnent à voir et à entendre des expériences fugitives sur la mobilité des phénomènes de flux et d’ondes en défendant des visions singulières et expérimentales évoquant l’eau et les paysages de bord de mer.

Arno Fabre

Arno Fabre, Dropper
© Arno Fabre

Arno Fabre vit et travaille à Toulouse, Il est diplômé de l'Ecole nationale supérieure Louis Lumière (section photographie) et du Fresnoy - studio national des arts contemporains.

Dans son installation DROPPER 01 il utilise directement l'eau pour produire de la musique avec des objets du quotidien. Rien n'est caché, tout est là dans l'évidence de la présence. Des objets simples, de la lumière, un mécanisme robotique mis à nu, un ordinateur sur une table, et de l'eau. Une présence architecturale pure et dénudée s'impose dans le silence comme dans la musique.

Dropper01 - production Le Fresnoy, studio national des arts contemporains - 2003.
Bassines, périphérique et chasse gardée - commande d'accès(s) et du Pôle culturel intercommunal CDA Pau-Pyrénées - 2006.

www.arnofabre.fr

 

Quelques images de l'exposition


photographies © Jean-Marc Dronet


photographies © MAthieu Lion


photographie © Hugo Renard

 

Dates et horaires // Arno Fabre / Du 14 mai au 23 Juin 2013 / Du mercredi au dimanche de 15h à 19h / Entrée libre

Lieu // Chapelle du Vieux St-Sauveur / Place St-Sauveur / 14000 Caen-France

Une exposition proposée par la Station Mir
en partenariat avec Normandie Impressionniste
logo Normandie Impressionniste

 

 

 

La douce précieuse Inifinimi — Dessins, vidéos, installations // Romuald Dumas-Jandolo

Photographies de l'exposition ayant eu lieu du 16 octobre au 10 novembre 2012


photographies © Mathilde An


photographies © David Dronet


photographies © Daniel Guillotin

Une exposition proposée par la Station Mir
en partenariat avec kafé crème

Romuald Dumas-Jandolo est diplômé de l'ésam Caen/Cherbourg en 2011
et a reçu une aide à la création de la DRAC Basse-Normandie en 2012.

 

 

 

La Station Mir reçoit le soutien de la DRAC Basse-Normandie, de la Région Basse-Normandie, de l'ODACC du Calvados et de la ville d'Hérouville Saint-Clair